FAQ

Voici des exemples de questions qui nous sont posées et de réponses qu’on leur apporte.
Pour poser ta question, clique ci-dessous ou va en bas de page.

Bonjour, depuis un peu plus de deux mois un garçon me plaît beaucoup alors que je n’ai jamais été attiré que par des filles avant. Je suis vraiment perdu, qu’est-ce que je dois faire ?

Bonjour,

L’attirance et les sentiments que l’on ressent sont incontrôlables. Nous ne choisissons pas de qui nous allons tomber amoureux ou pour qui nous allons ressentir du désir ou une excitation.  

Pour certaines personnes les attirances vont être dirigées toujours vers des personnes qui ont le même genre et pour d’autres les choses peuvent changer. Certaines personnes vont ressentir une attirance plus large et non ciblée sur un genre.

Tu dis ici que tu es perdu et tu demandes quoi faire. Il est difficile de pouvoir t’en dire plus sans comprendre davantage sur ce qui te pose question exactement. Est-ce le fait que ce soit un garçon, est-ce comment lui en parler, est-ce vis-à-vis de ton entourage, etc. ?

Au Sips, il est possible de venir parler avec des professionnels des attirances et des questions qui s’y rapportent. Parfois en parler permet de prendre du recul et de réfléchir à des pistes. Le fait de venir à l’accueil du Sips est confidentiel et gratuit. 

Si tu as envie d’en parler avec d’autres jeunes qui se sont posés les mêmes questions que toi tu peux t’adresser au CHEL. C’est également gratuit.  

Je te souhaite une belle journée.
Bien à toi,
Pour le Sips, Florence.

Est-ce que c’est mal d’avorter ?

Bonjour,

Le choix de garder une grossesse ou de l’interrompre est très intime. Tu demandes si c’est mal, la réponse à cette question va dépendre des références, des convictions, de la situation de chaque personne. 

Le Sips ne peut répondre à la place de quelqu’un. Par contre nous pouvons aider chaque personne confrontée à une grossesse à faire le choix qui sera le meilleur (ou le moins difficile) pour elle et/ou pour le couple. 

Garder une grossesse non désirée peut-être très compliqué (voir dangereux) pour certaines femmes. Pour d’autres c’est d’interrompre la grossesse qui va l’être.  
En Belgique une loi encadre cette pratique afin qu’elle permette aux femmes d’avoir le choix en toute sécurité. Si tu as envie d’en parler avec un professionnel gratuitement et en toute confidentialité, n’hésite pas à contacter le Sips ou à venir à l’accueil.

Je te souhaite une belle journée.
Bien à toi,
Pour le Sips, Florence.

Je suis en BAC 2, chaque fois que j’ai des examens oraux c’est la panique ! Je m’en suis sorti difficilement l’année passée mais là il me reste deux ans, la prochaine session approche et j’ai tellement peur que j’envisage d’arrêter ! Que faire pour ne plus stresser comme ça ??

Bonjour,

Le stress est une réponse naturelle du corps face à un danger, mais quand cette réaction devient incontrôlable et se manifeste de manière exagérée par rapport au réel danger il peut être utile de prendre le temps d’en discuter et d’explorer les solutions possibles avec un.e professionnel.le.

Au Sips, nous avons une équipe de professionnels qui peuvent te recevoir en toute confidentialité, t’écouter, et voir avec toi ce qui pourrait t’aider à gérer ces émotions, à ne plus stresser comme ça.
Tu ressens peut-être le besoin d’en parler une fois, d’avoir un endroit pour venir ponctuellement ou d’entamer un suivi plus régulier avec un thérapeute. Tout cela est possible chez nous.

Pour mieux comprendre tes attentes et voir ce que nous pourrions te proposer, nous t’invitons à passer par l’accueil, gratuitement et sans rendez-vous, pour que nous puissions discuter de ta situation.

En te souhaitant une bonne journée,
Pour le Sips, Axelle.

C’est quoi les L.G.B.T. ?

Bonjour,

L’acronyme LGBT vient des mots Lesbienne, Gay, Bi et Trans. On parle de plus en plus souvent de LGBTQIA+ ou de LGBT+. Q pour Queer, I pour Intersexe et A pour Asexuel.le. Le + permet d’inclure les identités minoritaires qui ne seraient pas représentées par les autres lettres.

Les LGBTQIA+ rassemblent plutôt des identités minoritaires, souvent moins représentées ou moins acceptées. Il s’agit d’une communauté, cela signifie que les personnes qui s’identifient à cet acronyme peuvent ainsi se sentir moins seuls, plus forts, soutenus et aussi avoir plus de poids dans le débat public ou au niveau politique.

Au Sips, nous collaborons étroitement avec le CHEL. Il s’agit de jeunes LGBTQIA+ qui se retrouvent pour se parler, s’écouter, s’aider et faire des activités ensemble. Il y a une permanence d’accueil (tenue par des jeunes soutenus par les accueillants du Sips) et des activités. Elles se tiennent généralement le jeudi à partir de 17h30 au Sips. Il existe également d’autres services spécifiquement LBTQIA+. Le CHEL ou le Sips peuvent te renseigner à ce sujet.

Il est également tout à fait possible d’aborder les questions d’orientation sexuelle, d’identité de genre et toutes les questions en lien avec les LGBTQIA+ au Sips, à l’accueil ou dans les consultations.

N’hésite pas à revenir vers nous au besoin.

Je te souhaite une belle journée.
Bien à toi,
Pour le Sips, Dimitri.

Ma copine ne supporte pas la pilule, on ne connait que des moyens de contraception pour les filles, il y a bien le préservatif mais on n’a plus envie. Il n’y a pas d’autres solutions pour que ce soit moi qui prenne en charge la contraception ??

Bonjour,

La contraception masculine commence à arriver sur le marché. Il existe notamment les méthodes thermiques (avec un anneau ou un slip) qui sont réversibles. Cette méthode permet de stopper la fabrication des spermatozoïdes si l’anneau ou le slip est porté 15 heures par jour. Pour plus d’informations, tu peux consulter ce site.

Il existe aussi une méthode chirurgicale, la vasectomie, qui est considérée comme une méthode définitive, parce qu’on ne peut pas garantir la réversibilité.

Tout comme pour la prise de contraception pour une femme, pour accéder à la contraception, l’homme doit faire un bilan avec un médecin.

Au Sips, tu peux venir en parler avec des professionnels, soit à l’accueil soit avec un médecin. Sache que tu seras reçu en toute confidentialité.

Je te souhaite une belle journée.
Bien à toi.
Pour le Sips, Hélène.

Je dois me marier bientôt et on m’a dit qu’il fallait saigner pour prouver qu’on est vierge. On m’a dit aussi que c’était possible d’être deviergée en faisant de la gym ! Je ne sais plus quoi penser, je n’ose pas en parler à mon fiancé sinon il va croire que je l’ai déjà fait et que je lui cache quelque chose.. Aidez-moi !

Bonjour,

Il y a souvent une confusion entre la virginité et le sang provenant de la déchirure de l’hymen.  

L’hymen est une petite peau située dans les premiers centimètres du vagin. Chaque femme a un hymen différent. De manière générale, il est très fin, comporte des trous et son élasticité varie. Chez certaines femmes, il est tellement peu présent qu’il est difficile de le voir même pour un médecin gynécologue. Lorsque l’hymen se déchire pendant un rapport, il peut y avoir un peu de sang. Pour certaines femmes, l’hymen est tellement fin ou élastique ou très peu vascularisé qu’il ne se déchire pas et/ou ne saigne pas.
Cela arrive fréquemment qu’une femme ne saigne pas lors du premier rapport.

Selon les cultures ou les représentations, la définition de la virginité varie. Pour certaines personnes elle est liée à la présence de l’hymen, pour d’autres pas. Or, comme nous venons de le voir, il n’est pas toujours possible, même pour un gynécologue de voir l’hymen. Il n’est pas possible de dire pourquoi l’hymen n’est pas visible (il n’a peut-être jamais été visible ou s’est déchiré). D’autres personnes vont dire que la virginité est liée aux pratiques sexuelles. Pour certaines personnes, le fait d’être intime avec quelqu’un, de toucher certaines parties du corps de quelqu’un fait déjà partie de la sexualité. Pour d’autre c’est uniquement la fait d’avoir un rapport vaginal avec pénétration qui fait qu’on n’est plus vierge.  

Tu expliques aussi que tu n’oses pas en parler avec ton fiancé parce que tu penses qu’il va croire que tu l’as déjà fait. Parfois questionner l’autre personne sur ses représentations de manière générale, permet de savoir ensuite comment aborder la question. Mais ne connaissant pas ta situation, il est difficile de répondre à cette partie de question.
Nous pourrions te proposer de venir en parler de vive voix au Sips. Cela nous permettrait de te répondre de manière plus adaptée à ta situation.

Sache que toutes les personnes qui se présentent au Sips sont reçues en toute confidentialité par des professionnels. Tu es la bienvenue à une de nos permanences d’accueil si tu le souhaites.

Je te souhaite une belle journée.
Bien à toi,
Pour le Sips, Florence.

Pose ta question

Cette page est conçue pour te permettre de nous poser tes questions en ligne, de manière confidentielle et même anonyme si tu le souhaites. L’équipe du Sips s’engage à y répondre dans les 3 jours. Tu l’auras compris, si tu as besoin d’une réponse rapide, téléphone-nous au 04/223.62.82 ou passe à la permanence d’accueil durant nos heures d’ouverture.