Libres! – Gazon maudit
pros

Libres! – Gazon maudit

Aujourd’hui, nous t’invitons à regarder l’épisode Gazon Maudit de Libres !, produit par Arte. Cet épisode met en avant les stéréotypes de genre lié à la pilosité et les contraintes qu’elles entrainent. Dans cette vidéo, ils ne parlent pas des diktats qui sont aussi imposés aux hommes. Or eux aussi peuvent être victimes de stéréotypes de genre. Ils peuvent aussi bien se sentir obligés de se laisser pousser la barbe que de s’épiler les épaules… 

Gazon maudit | Libres ! | Episode 10 | ARTE

Libres ! nous explique : 

« Stop aux diktats sexuels ! Ovidie et Sophie-Marie Larrouy déconstruisent les idées reçues et proposent de faire ce qu’on veut, comme on veut, uniquement si on veut. Dans cet épisode : en plus d’être minces et jeunes, voilà que nous devons en plus avoir une vulve lisse comme une tirelire. 

D’après la bande-dessinée « Libres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » de Ovidie et  Diglee  – Editions Delcourt, collection Tapas.

La nouvelle génération n’aime pas les poils, mais alors vraiment pas. 75 % des 18-25 ans optent pour l’intégral ou semi-intégral. 

Cette mode trouve ses racines dans une hantise ancestrale du poil qui n’a depuis toujours qu’un seul et même dessein : rassurer les hommes. Pour être viril, il faut être poilu. Et l’obsession de l’éradication du poil féminin est sans limite. Pourquoi dit-on que les poils sont « sales » ? Rien de bien rationnel dans tout ça, plutôt l’intégration de cette pernicieuse croyance que le sexe féminin serait lui-même sale. Paradoxalement, l’épilation intégrale aurait plutôt l’effet inverse. Combinée à l’obsession de la propreté́ qui nous pousse à nous récurer l’entre-jambe, elle serait responsable de mycoses et autres réjouissances odorantes. »