Exclu #Joyeux bordel!
jeunes

Exclu #Joyeux bordel!

Rapports au monde

Le projet « Joyeux bordel ! » a vu plus de 250 jeunes collaborer avec le Sips. Nous avons choisi un grand nombre de leurs témoignages et illustrations pour le livre, mais pas tous. Nous sommes ravis de pouvoir te présenter certains inédits ici.

Camelia, 17 ans

Je suis une femme ou du moins une personne de sexe féminin. J’ai 17 ans.

Ça fait quelque temps que je fais des soirées un peu arrosées. Souvent, en fin de soirée, quand nous sommes pour la plupart bourrés ou pompettes, on parle de sexe. Enfin non. Les garçons parlent de sexe alors que les filles s’enfoncent dans leur coin en priant pour qu’on ne leur posent pas de questions sur leurs sexualités. Du moins, c’est mon cas.

J’en ai marre de tous ces tabous sur le « sexe féminin ». Est-ce normal que si peu de monde connaisse l’utilité du clitoris ? Que les règles sont encore taboues et qu’un téton qui pointe un peu trop fasse réagir autant ???

Je veux pouvoir dire que j’ai mal au ventre à cause de mes règles comme quand je suis malade. Pour que les gens fassent attention.

Je veux pouvoir arrêter de porter des soutifs si j’en ai envie et sans être jugée.

Je veux pouvoir sortir jusqu’à deux, trois ou quatre heure du matin dans le carré sans avoir peur de me faire violer. (Pourquoi les femmes s’inquiètent et bizarrement pas le contraire ?)

Bref, je veux l’égalité, l’arrêt des tabous, je veux parler, je veux être libre.

Chelly Singh

Oscar, 17 ans.

C’est plus facile de parler derrière les écrans mais c’est plus agréable de parler en vrai.

Selim, 15 ans.

Il faut admettre que pendant l’adolescence, qui est selon moi la période la plus difficile à vivre dans la vie d’un être humain, on passe par des moments très difficiles. Car on se sent trahi, on découvre des choses étonnantes ! Car dans tous les cas, je pense que c’est l’ignorance qui ramène la tristesse. Mais en vérité ce n’est qu’une question de temps, on change notre point de vue, on découvre le monde, on s’intègre, bref, on évolue. Et comme dit le proverbe : « Après la pluie, le beau temps ». Donc patience…

Morganne Baillet

Emma, 14 ans.

Pour moi l’adolescence c’est avoir la puberté, tomber amoureuse et changer de look.

Si le livre « Joyeux bordel ! » t’intéresse, il est facile de se le procurer. C’est au Sips et c’est gratuit.